jeudi 6 février 2014

Mon Intervention à la conférence de presse du DKP ce vendredi 7 février sur le colloque 14-18 du PTB, le NPCN, le PCL et le DKP

La Garde Civique belge - Liège août 1914
Je remercie les camarades allemands pour l’invitation à cette conférence de presse.
Liège commémore en août la bataille de Liège.
J’habite Herstal dont la commune fusionné  Vottem est reprise au musée "In Flanders Fields" à Ypres, pour un geste d’une rare humanité dans ces jours d’explosion de violence du mois d’août 1914. Après l’attaque sur le fort de Liers, la nuit du 5 au 6 août, les habitants emmènent les blessés allemands et belges au couvent ; les morts sont enterrés es 11 photos sont exposées à Ypres. Au cimetière de Rhées à Herstal aussi une stèle derrière le monument aux morts belges commémore les soldats allemands.
dans deux fosses communes. Tous les morts – allemands et belges - sont photographiés afin d’être identifiés ultérieurement. C
Par contre, je suis moins fier de la social-démocratie belge qui était dans les plus rabiques pour interdire tout contact avec la social-démocratie allemande. Vandevelde, De Man et Destrée ont même été prêcher la continuation de la guerre à outrance en Russie, secoué par la révolution, et en Italie. C’est en Russie d’ailleurs que Julien Lahaut, un des fondateurs du futur Parti Communiste Belge, est confronté à la révolution. Il se retrouve avec une compagnie d’auto-mitrailleuses en Russie et y est même décoré de l’ordre tsariste de St Georges. Son choix pour le communisme date de cette période.
Cette première guerre mondiale a été une escalade dans la barbarie envers les populations civiles, des deux côtés. Des otages et massacres dans la population civile, des bombardements stratégiques inaugurés par un bombardement de Liège au Zeppelin et terminés par des bombardements alliés sur les viles allemandes, la guerre sous-marine, la guerre dans les colonies avec famine.
Dans ses objectifs aussi cette guerre était impérialiste des deux côtés, y compris de la part de la petite Belgique ‘neutre’. Au moment de la bataille pour Liège, la Belgique a participé à la ceuillette des territoires allemands dans les colonies. Dès le 5 août, les troupes belges du Congo se joignaient aux troupes françaises pour attaquer Bonga, poste frontière de la colonie allemande Cameroun sur le fleuve Congo. En 1916 l’armée coloniale belge se joint aux anglais pour attaquer et conquérir l’Est Africain (Robert Galic, Les colonies et les coloniaux dans la grande guerre, l’Harmattan, p 25). La campagne de Tabora a coûté plus de morts que les 4 années sur l’Yser !
La ‘courageuse’ défense belge à Liège et sur l’Yser est avant tout un prétexte pour réclamer sa part du butin, en Afrique, mais aussi envers la Hollande à qui la Belgique reproche sa neutralité pour revendiquer le Limbourg hollandais. Il faut le faire : la Hollande avait logé et nourri des centaines de milliers de refugiés belges !
Il faut dire qu’une fois signé l’armistice, les revendications belges furent vite balayées de la table des négociations de Versailles, à part le Ruanda et le Burundi.

Via Charlemagne anno 778 4.500 saxons décapités à Verden
Je voudrais terminer avec une petite remarque sur la Via Charlemagne, fêtée dans ma ville Herstal et à Aachen. Cette Via Charlemagne est aussi le chemin pris par la 1ère et 2eme armée allemande. Comme une autre Via Charlemagne a mené de Quierzy à Verden ; le chemin sanglant de Charlemagne le « Sachsentoter », le tueur des Saxons. Charlemagne a ouvert la voie pour Saint Jacques de Compostelle, le matamore, tueur des maures. Ces deux commémorations, Charlemagne et 14-18, ne peuvent pas tomber dans le panneau d’une Forteresse Europe impérialiste, mais doivent éveiller le sens critique. Et dans ce sens l’initiative du DKP, NPCN, PCL et PTB ne saurait mieux tomber. 

Nietzsche : «  L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue ». 

Aucun commentaire: