jeudi 1 décembre 2011

Suzanne Grégoire, une grande dame!


Suzanne Grégoire - Photo Carcob
Le conseil communal de Herstal de Mars 2008 a décidé à l'unanimité , dans le cadre de la journée internationale de la femme et de la célébration des 60 ans du vote des femmes, que la prochaine rue créée portera le nom d'une grande dame de la commune, Suzanne Grégoire. On ne sait pas encore où ni quand. Mais en attendant j’ai reconstitué sa biographie de cette femme militante et ancienne conseillère communale de Herstal.
Née le 21 janvier 1906, ouvrière à Herstal, c'est en 1934 qu'elle s'engage au parti communiste. De 1935 à 1937 elle suit l’école léniniste à Moscou. A son retour elle devient secrétaire de la section de Herstal du PCB où elle sera élue conseillère communale en 1938, jusqu’en 1946. Elle participe activement à l'action en faveur de l'Espagne républicaine. En 1939 elle est élue au Comité Central du PCB. En 1941, elle monte à Bruxelles, avec Louis Neuray, où elle fonde et dirige le journal clandestin La voix des femmes. Elle rentre dans la clandestinité et fait partie du Front de l’Indépendance et des Partisans Armés. En mars 1943 elle devient secrétaire fédéral de Bruxelles, suite à une série d’arrestations en janvier. Fin mars, suite à l’arrestation de son courrier, elle aussi est arrêtée par la Gestapo (Gotovitch le pcb 1939-1944 la fédération bruxelloise thèse doctorat 1987-1988 vol II 1ère partie p 433). Elle est envoyée à Ravensbruck. Libérée 2 ans plus tard, elle est élue à la Chambre pour l’arrondissement BHV de 1946 à 1948. Elle n’est pas élue par les femmes, puisque le droit de vote des femmes aux élections parlementaires, ainsi qu'aux élections provinciales est reconnu seulement en 1948. La première participation des femmes aux élections législatives – en tant qu’électrices, pas en tant que candidate - sera en 1949. Dans le cadre du débat sur le suffrage vraiment universel, elle propose en 1947 de supprimer les Amicales de femmes communistes, estimant défavorable leur séparation du Parti. Ses réflexions sont intéressantes aussi pour ce qu’elle dit des autres partis : très peu de femmes ont été mises en bonne place sur leurs listes électorales, en partie parce que l’esprit de concurrence règne en maître chez eux. Que font les femmes socialistes ? Du travail dans les mutuelles, des fêtes et du service social chez les Femmes prévoyantes. Les femmes libérales ? Des livres ou des conférences sur le statut juridique de la femme. Le P.S.C. canalise l’énergie des femmes dans des œuvres de philanthropie et de bienfaisance. Les différentes organisations féminines cloisonnent les revendications et l’action des femmes. Suite à ces divergences elle quitte le Comité Central en 1951.
Elle restera néanmoins fidèle au Parti jusqu’à la fin de sa vie. Elle est élue conseillère communale à Schaerbeek en 1957. Elle participera aussi activement à la grève des ouvrières de la FN Herstal en 1966 pour revendiquer un salaire égal pour tous. Le 8 octobre 1966 elle est élue trésorière du comité « A travail égal, salaire égal ». Elle décède en 1982.

Bibliographie

Gotovitch le pcb 1939-1944 la fédération bruxelloise thèse doctorat 1987-1988
http://books.google.be/books?id=fIPj8NRvuNAC&pg=PA293&lpg=PA293&dq=Suzanne+Gr%C3%A9goire+Gotovitch&source=bl&ots=bf05h45L5-&sig=qRYmbBYYrKCAXUIoObSiCMh_bo4&hl=fr&ei=AYXDTuiYMOPS4QTVt5zCDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBsQ6AEwAA#v=onepage&q=Suzanne%20Gr%C3%A9goire%20Gotovitch&f=false p292
http://www.ethesis.net/Femmes_parlementaires/Femmes_parlementaires.pdf Mémoire présenté en vue de l’obtention du grade de Licenciée en histoire par Natacha WITTORSKI - Promoteur : M. DUMOULIN
http://books.google.be/books?id=iNrRAeCytsgC&pg=PA203&lpg=PA203&dq=rue+Suzanne+Gr%C3%A9goire+herstal&source=bl&ots=ggmDXbhSEz&sig=xC0SedLA1Drxtmw2fvVzAVWy_7o&hl=fr&ei=kYfDTpCUBcOQ4gS02NGpDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&sqi=2&ved=0CCoQ6AEwAg#v=onepage&q&f=false 1966

Aucun commentaire: